;
ACCUEIL > L'AUSTRALIE > Histoire

Histoire de l'Australie

 Venus d’Asie, les Aborigènes se seraient installés en Australie il y a 40 000 à        60 000 ans; leur nombre atteint alors 300 000 individus et 1 million lorsque les premiers Européens parvinrent sur le continent au XVIIe siècle.

 

La venue des européens

C'est en 1522 que l'explorateur Portugais Cristóvão de Mendonça découvre l'Australie. Il faudra attendre le 17ème siècle pour que les autres européens s'intéressent à l'Australie. Les hollandais puis les espagnols. Les premiers explorateurs britanniques sont William Dampier (pour l'Angleterre) sur la côte ouest en 1688 et le lieutenant James Cook qui, en 1770, prend possession aux deux tiers de l’île pour le Royaume de Grande-Bretagne. Déclarant à Londres que l’Australie est inoccupée, ils établissent une colonie pénitentiaire. La proclamation sera annulée par la Haute Cour en 1992.

Les premiers contacts réguliers entre les Européens et les Aborigènes datent de l’arrivée de Phillip en 1788. Estimés à 350 000 personnes au moment de leur l'arrivée, les autochtones sont maltraités, chassés de leurs lieux de vie, voire exterminés. Leur nombre déclina dans les 150 ans qui suivirent cette arrivée par l'introduction de nouvelles maladies infectieuses et par le changement de mode de vie imposé par les européens.

Au cours de la période allant de 1855 à 1890, les six colonies de la couronne deviennent chacune l’une après l’autre une colonie autogouvernée, gérant ses propres affaires. La loi britannique est adoptée dans chaque colonie, lorsque le Royaume-Uni autorise chacune à se doter d’un gouvernement responsable.

Malgré son économie fortement rurale, la population australienne reste fortement urbaine, se concentrant surtout dans les villes de Melbourne et de Sydney. 

Le 1er janvier 1901, la fédération des colonies est achevée et le Commonwealth d'Australie naît, avec comme Capitale Melbourne. En 1911, la Capitale fédérale sera Canberra. 

Bien que l’Australie soit devenue indépendante, le gouvernement britannique garde quelques pouvoirs.

 

L’Australie est une monarchie constitutionnelle dont Élisabeth II est la reine. En 1999, un référendum est tenu sur la question d’une modification constitutionnelle pour faire du pays une république afin que la reine du Royaume-Uni ne soit plus la chef d’État de l'Australie mais la majorité des australiens ont voté « non ».