Billbergia ajoute la plus haute tour à l’horizon de North Sydney

Il a été conçu par les architectes fitzpatrick+partners avec l’ingénierie des 650 mètres carrés dans la tour entreprise grâce à une collaboration entre les sociétés d’ingénierie TTW et WSP, ainsi que l’équipe de construction interne de Billbergia.

Les agents de location Colliers International et CBRE ont pré-loué 10% avec 10% supplémentaires sous offre et ont déclaré que les étages de bureaux qui commencent au niveau 25 auront une vue sur le port de Sydney et le CBD de Sydney.

Après des années d’inactivité, le North Sydney Council a donné son feu vert à environ 11 milliards de dollars de nouveaux projets au cours des dernières années.

Les développements qui sont sur la planche à dessin ou en construction comprennent le développement de la station de métro Victoria Cross de 1,2 milliard de dollars de Lendlease et sa coentreprise dans les rues Blue et William ; Le réaménagement proposé de 1,3 milliard de dollars par Stockland du site 110-122 Walker Street et le gratte-ciel de 650 millions de dollars de Third.i, connu sous le nom de Warada on Walker, en cours de construction avec le partenaire de coentreprise Toohey Miller.

Ils viennent dans le contexte d’un marché de bureaux volatil où la vacance dans la région s’élève à environ 16,6% au dernier décompte du Conseil de la propriété.

La responsable de la recherche de Ray White Capital, Vanessa Rader, a déclaré que les marchés du CBD et des bureaux périphériques ont été l’un des plus durement touchés pendant COVID-19. Cela était dû au passage au travail à domicile qui a conduit les entreprises à reconsidérer leurs besoins en matière de logement, soit en relocalisant, en réduisant ou en quittant leurs locaux.

« En conséquence, les postes vacants à travers le pays ont augmenté, ce qui exerce une pression sur les loyers et la valeur du capital », a déclaré Radar.

Mais elle a déclaré qu’à plus long terme, la demande sous-jacente pour le secteur restera élevée compte tenu du rendement de 10,8% par an sur les 10 dernières années.

Le responsable de la recherche du groupe LJ Hooker, Mathew Tiller, a convenu que la reprise du secteur des bureaux était en cours « mais encore loin de l’occupation pré-pandémique ».

« Les principaux marchés de bureaux de Sydney et de Melbourne ont enregistré des augmentations progressives des loyers, mais Brisbane – avec une exploitation minière très performante et un tourisme en reprise – a enregistré la croissance la plus rapide des loyers cette année, bien qu’à partir d’une base faible », a déclaré Tiller.

« La tendance à la hausse des loyers peut surprendre les locataires qui sortent des baux, mais c’est le reflet des propriétaires qui souhaitent arrimer leurs accords à [the] IPC ; les incitations restent traditionnellement élevées.

Il a déclaré que les baux étaient toujours en cours de négociation, mais que les occupants n’étaient pas certains de l’espace dont ils avaient besoin.