La photographe contemporaine australienne Rosemary Laing est décédée

Rosemary Laing dans son studio de Petersham en 2005.

En guise de suivi à recherche en vol, Laing présentait la même mariée suspendue avec une blessure par balle, flottant dans le ciel et semblant défier la gravité. Ces séries, du verre résistant aux balles, aurait été influencé par l'échec du référendum sur la République et la résistance du gouvernement à présenter des excuses aux générations volées.

Laing a photographié le sol d'une forêt de la côte sud de la Nouvelle-Galles du Sud avec un tapis à motifs floraux pour la série. Vitesse au sol.

En 2005, le Musée d'Art Contemporain de Sydney a organisé une grande étude de l'œuvre de Laing, qui a été présentée au Kunsthallen Brandts Klædefabrik au Danemark.

La directrice générale du Bundanon Trust, Rachel Kent, a déclaré que Rosemary Laing était l'une des grandes artistes des médias photo de sa génération.

Au cours de sa résidence à Bundanon, Laing a créé (2014) une série photographique obsédante dans laquelle des feuilles de journaux se fondaient littéralement dans un décor sauvage. C’était « une couverture de paroles humaines et de fureur qui se décomposait lentement, perdue face au temps imperméable de la brousse australienne », a déclaré Kent.

« Les frontières n'ont jamais gêné Laing, qui les a transcendées à travers le mouvement, le vol et les thèmes de transformation dans son art.

« Évitant les moyens numériques, Laing a travaillé in situ pour construire ses tableaux dramatiques, avec des artistes allant des athlètes aux cascadeuses, en passant par d'autres collaborateurs. »

Recherches en vol de Rosemary Laing (1999).

Recherches en vol de Rosemary Laing (1999).

La plus récente exposition personnelle de Laing, chants du cygne, présentait des photographies prises en 2019 de brousse carbonisée, à une courte distance de la maison de vacances familiale de Laing sur la côte sud de la Nouvelle-Galles du Sud.

Pour Laing, cette œuvre portait sur « l’amour et l’attachement à la patrie ou à la patrie ».
lieux d’appartenance… tous les souvenirs et histoires qui en ont découlé
lieu, et la réalisation d'une sorte de « chanson » qui combine l'énigme de ce
attachement avec une tristesse pour ce qui s'est passé en ce lieu ».

Né à Brisbane en 1959, Laing a d'abord suivi une formation de peintre et a changé de médium après avoir édité le travail de photographes pour l'exposition itinérante du bicentenaire australien en 1988.

Le travail de Laing se trouve dans toutes les principales collections publiques d'Australie, y compris la Art Gallery of South Australia.