elle devrait voter avec nous, comme j'ai dû le faire pour le mariage gay

La ministre de l'Éducation de la petite enfance, Anne Aly, qui s'est déjà prononcée sur le conflit Israël-Hamas et qui, comme Payman, est musulmane, a également remis en question la décision de la sénatrice d'Australie occidentale de changer de parti, affirmant que son vote de mardi soir était « sans conséquence pour le peuple de Gaza ».

« Le monde s’est réveillé mercredi matin et les enfants mouraient toujours de faim, le conflit persistait – rien n’a changé. Mon approche est que nous faisons des choses qui font une différence matérielle sur le terrain », a-t-elle déclaré à ABC.

La ministre de l'Éducation de la petite enfance, Anne Aly, a déclaré que le vote de la sénatrice Fatima Payman, mardi soir, était « sans conséquence pour la population de Gaza ».Crédit: Alex Ellinghausen

Les députés travaillistes s’attendent de plus en plus à ce que les Verts mettent à nouveau Payman – et la solidarité travailliste – à l’épreuve lors du retour du Parlement la semaine prochaine en présentant une autre motion en faveur de la Palestine.

Payman a refusé de répondre aux questions de cet en-tête quant à savoir si elle traverserait à nouveau le parquet, mais plusieurs de ses collègues ont déclaré qu'ils se préparaient à ce qu'elle le fasse. Certains ont soutenu qu’il était temps d’« arracher le pansement » et d’expulser Payman avant que cela n’arrive, mais d’autres ont déclaré que le député devait rester dans le giron et ne devrait pas faire face à de nouvelles sanctions.

Sa décision de changer de parti est la première fois qu’un député travailliste le fait depuis 2005.

Le vote de mardi a eu lieu au neuvième mois de la campagne militaire israélienne à Gaza. Le 7 octobre, des combattants du Hamas sont entrés en Israël, tuant 1 200 personnes et prenant plus de 200 otages, selon les Forces de défense israéliennes. Les autorités sanitaires de Gaza rapportent que plus de 37 000 personnes sont mortes lors de l'invasion qui a suivi.