L'ASX devrait chuter après une journée agitée à Wall Street

Le marché boursier australien devrait ouvrir en forte baisse ce matin après que Wall Street ait eu du mal à trouver une direction dans la dernière partie d'un trimestre solide qui a vu un petit groupe d'actions technologiques de haut vol ouvrir la voie.

Les contrats à terme ASX étaient en baisse de 87 points, soit 1,1 pour cent, à 7687 à 6h18 AEST, pointant vers une prolongation des baisses de la séance précédente. Le S&P/ASX a perdu 0,7 pour cent mercredi après que des données d'inflation plus élevées que prévu aient augmenté les chances que la Banque de réserve envisage d'augmenter ses taux en août. Le dollar australien a peu varié à 66,48 cents américains.

Du côté des entreprises, Qatar Airways est en pourparlers pour prendre une participation pouvant atteindre 20 pour cent dans Virgin Australia, selon un rapport publié dans La revue financière australienne. L'accord, qui devrait bouleverser radicalement l'industrie aéronautique du pays, interviendrait alors que la société de capital-investissement Virgin envisage de réinscrire ses actions à l'ASX.

Wall Street a connu une séance de négociation agitée dans la nuit.Crédit: Bloomberg

Les principaux indices boursiers américains ont clôturé sur des gains modestes après une séance de négociation agitée pendant la nuit, les investisseurs tenant leurs cartes près de leur poitrine avant un débat présidentiel et un rapport sur l'inflation étroitement surveillé par les décideurs de la Réserve fédérale.

Le S&P 500 a clôturé en hausse de 0,2 pour cent à 5 477,90, tandis que le Dow Jones Industrial Average est resté stable. Le Nasdaq Composite a augmenté de 0,5 pour cent. Plusieurs données économiques sont encore attendues cette semaine, menant à la publication vendredi de l'indice des prix des dépenses de consommation personnelle (PCE), l'indicateur d'inflation préféré de la Réserve fédérale utilisé pour décider de l'orientation de la politique monétaire.

La Fed ne prévoit qu’une seule baisse des taux d’intérêt cette année, en décembre. Mais les investisseurs estiment qu'il y a 56,3% de chances qu'une baisse des taux d'intérêt soit de 25 points de base en septembre, et d'environ deux réductions d'ici la fin de l'année, a montré l'application de probabilités de taux d'intérêt de LSEG.

« Les investisseurs restent les bras croisés, attendant le débat présidentiel de demain et des nouvelles économiques supplémentaires, en particulier le PCE de ce vendredi », a déclaré Sam Stovall, stratège en chef des investissements chez CFRA.

Un regain de volatilité a frappé le géant de l'IA Nvidia, qui a reculé lors de son assemblée annuelle des actionnaires mais a fini par enregistrer un gain de 0,3 pour cent. L’enfant emblématique de la frénésie de l’intelligence artificielle a fait un tour de montagnes russes, principalement en direction du marché à grande échelle.