Les esprits anciens et nouveaux hantent le redémarrage surchargé de Ghostbusters

GHOSTBUSTERS : EMPIRE CONGELÉ ★★½

(PG) 115 minutes

Jusqu’à présent, une constante dans le chasseurs de fantômes La série a été un pragmatisme américain léger : les héros ont pour objectif d’éliminer les fantômes, et non de contempler les mystères de l’au-delà. C’est donc une sorte de départ lorsque la précoce boffin Phoebe Spengler (Mckenna Grace) demande à Ray Krantz (Dan Aykroyd), son mentor en parapsychologie s’il s’est déjà demandé ce que cela ferait d’être un fantôme.

Ernie Hudson et Bill Murray reviennent dans Ghostbusters : Frozen Empire.

La réponse enthousiaste de Ray suggère qu’il a attendu toute sa vie pour répondre à cette question (cela pourrait être également vrai pour Aykroyd, dont la première ébauche de scénario pour l’original de 1984 chasseurs de fantômes aurait contenu beaucoup plus de sauts de dimension que le produit fini). Malheureusement, il commence tout juste à s’intéresser au sujet lorsqu’il est interrompu par Podcast (Logan Kim), le jeune assistant qui l’aide avec sa chaîne YouTube.

Délibérément ou non, des changements de ton de cet ordre sont caractéristiques de SOS Fantômes : Empire Geléqui reprend là où 2021 de Jason Reitman SOS Fantômes : l’au-delà abandonné mais représente également une autre tentative pour orienter la série sur une nouvelle voie. Au volant, cette fois-ci, c’est le réalisateur Gil Kenan (Ville de Braise), bien que Reitman, fils de l’original chasseurs de fantômes l’auteur Ivan Reitman reste à bord en tant que co-scénariste et producteur.

Où les fantômes de Vie après la mort a émergé du cœur de l’Oklahoma, nous voici de retour là où tout a commencé : New York, avec Phoebe, 15 ans, et sa famille – sa mère punie (Carrie Coon), son frère aîné boudeur (Finn Wolfhard) et son beau-père maladroit ( Paul Rudd) – emménageant dans la caserne de pompiers désaffectée qui servait autrefois de quartier général à Ray et au reste de l’équipe de chasse aux fantômes d’OG.

Mckenna Grace (devant) avec Carrie Coon, Raul Rudd et Finn Wolfhard dans Ghostbusters : Frozen Empire.

Mckenna Grace (devant) avec Carrie Coon, Raul Rudd et Finn Wolfhard dans Ghostbusters : Frozen Empire.

Et vous ne le sauriez pas, il y a quelque chose d’étrange dans le quartier. L’intrigue implique un orbe ancien et un démon cornu dont le mouvement principal est de transformer les gens en sculptures de glace – bien qu’au milieu de tant de fans nostalgiques, il y a peu de chance pour Kenan et son équipe de créer un sentiment de menace, surtout compte tenu du caractère raisonnable mais clairement pas un budget d’effets spéciaux énorme.

Peut-être que la majeure partie de l’argent a été consacrée au casting. Presque aussi bourré qu’un film Marvel, Empire gelé compte au moins une douzaine de personnages principaux, sans compter les fantômes. Les nouveaux ajouts à l’équipe incluent les bandes dessinées Kumail Nanjiani et Patton Oswalt, tous deux visiblement ravis de revivre des souvenirs formateurs des années 1980. Les stars de Legacy incluent Ernie Hudson et, plus brièvement, Bill Murray, ce dernier faisant le minimum requis avec un air suffisant de certitude d’être ce que le public a payé pour voir.