Samuel Johnson raconte l'émission télévisée Paramedics on Nine

Johnson ne regarde pas Ten's Ambulance Australie, et plaisante : « Je suppose que c'est inférieur… C'est juste du point de vue de la production. Les ambos, sans aucun doute, sont géniaux ». Mais il dit que, maintenant plus que jamais, ces programmes, en plus de Nine's Urgencerappellent le caractère précieux des services de santé.

« Ces gens s'entraînent la moitié de leur vie pour lutter contre certains des problèmes les plus complexes auxquels nous sommes confrontés, mais le système est soumis à de fortes pressions, et de bonnes personnes partent, et leurs banques de connaissances les accompagnent », dit-il. « Donc la question, pour moi, est la suivante : dans 40 ans, y aura-t-il encore un Medicare ? Et cette émission explore ces questions.

Il attribue une partie de l’attrait des manifestations médicales d’urgence au « goulot d’étranglement ».

«Lorsque vous passez devant un accident, même si vous ne voulez pas voir le sang, vous continuez à regarder», dit-il. « Mais si vous me demandez, ce n'est pas tant une question technique que d'humanisme… C'est le moment entre la vie et la mort elle-même, et il y a tout cet amour là-dedans. Les gens sont dépassés par la simple pensée de perdre un être cher.

« La quantité d'amour nu que l'on voit dans les yeux des gens est ce qui m'a donné envie de ce travail après mon accident. Parce que nous avons tous soif de cette connexion et que nous voulons tous, dans notre dernière heure, savoir si nous avons été aimés et avons-nous bien aimé ? Dans Ambulanciersvous voyez les gens traverser tout ça et c'est pourquoi c'est un sujet de rire et de pleurer.

Ambulanciers revient le dimanche 15 avril sur Nine, le propriétaire de ce masthead.

Découvrez les prochaines séries télévisées, séries en streaming et films à ajouter à vos incontournables. Recevez The Watchlist livré tous les jeudis.