Le Festival international du film de Melbourne se prépare à subir une troisième défaite consécutive

Était-ce un peu alarmiste ou un reflet fidèle de la situation actuelle du festival de cinéma le plus ancien d'Australie ?

« Je ne pense pas que ce soit exagéré », a-t-il déclaré.

En 2022, Filmfest Limited, la société holding des activités consolidées du MIFF – qui comprend des programmes industriels (le marché du film 37º South, le programme de développement des réalisateurs Accelerator Lab) ; une branche d’investissement cinématographique (le Melbourne International Film Festival Premiere Fund) ; et des événements de projection régionaux ; ainsi que le festival lui-même – a perdu 1,32 million de dollars. En 2023, elle a enregistré un déficit de 308 000 dollars. Cette année, déclare Hodgkinson, « nos projections sont qu’elle enregistrera un déficit modeste », la troisième année consécutive de pertes.

L'année dernière, le MIFF a reçu 2,25 millions de dollars de financement du gouvernement de l'État dans le cadre d'un engagement de quatre ans qui expire l'année prochaine. Mais ce financement n'est pas indexé sur l'inflation, ce qui signifie que l'allocation de cette année vaut environ 20 % de moins que ce qu'elle valait au moment de son annonce.

Les revenus totaux du festival en 2023 se sont élevés à 9,7 millions de dollars, dont la grande majorité provient de la vente de billets.

« Nous avons épuisé nos réserves », a déclaré Hodgkinson. « Les réserves sont là pour les jours difficiles, et nous avons eu nos jours difficiles. »

Le MIFF ne risque pas de s’effondrer, insiste-t-il, mais il a besoin d’une marge de manœuvre pour être le festival le plus audacieux possible.

« Ce n’est pas une question de vie ou de mort », a-t-il déclaré. « Mais l’objectif de la période à venir sera de reconstituer les réserves auxquelles nous avons dû faire appel. »

Le programme complet de la 72e édition du MIFF a été dévoilé jeudi soir au théâtre historique Capitol.

Les moments forts incluent la première australienne de la pièce d'Adam Elliot Mémoires d'un escargotqui a remporté le premier prix au Festival d'animation d'Annecy en France le mois dernier ; le portrait documentaire de Warren Ellis, membre de longue date de The Dirty Three et Nick Cave and the Bad Seeds, réalisé par Justin Kurzel ; une adaptation cinématographique du livre pour enfants bien-aimé d'Alison Lester Plage magiqueréalisé par le réalisateur Robert Connolly (Le sec, Avions en papier) et présentant les illustrations de 10 animateurs différents ; et une restauration 4K du cauchemar de l'outback Réveillez-vous dans la peuravec une bande originale live fournie par le supergroupe soul Surprise Chef.

Il présentera également les premières locales du film de Francis Ford Coppola MégalopoleDavid Cronenberg Les linceuls et le film d'horreur corporel acclamé La substanceavec Demi Moore dans le rôle d'une actrice vieillissante et Margaret Qualley dans le rôle d'une version plus jeune d'elle-même miraculeusement créée grâce à un nouveau traitement cosmétique.

Le MIFF se déroulera du 8 au 25 août à Melbourne, du 9 au 25 août en ligne et du 16 au 18 août et du 23 au 25 août dans les centres régionaux. miff.com.au